Ecoutez ici l’épisode du podcast Heroic People : “Etre un chef et un leader inspirant” avec l’ex-grand patron Olivier de Bosredon et Marc Baillet

QUEL EST VOTRE STYLE DE LEADERSHIP ? Les 7 styles de leadership

Le leadership relève de l’être autant que du faire. Aussi vrai que le faire est une compétence, l’être en est une aussi. D’un ordre différent mais qui s’acquiert également. Cette compétence ou « posture intérieure » se découvre, se comprend, se perfectionne dans le temps et l’espace pour donner des résultats concrets.

 POURQUOI LES STYLES DE LEADERSHIP SONT IMPORTANTS ?

 Si chacun doit découvrir et développer son leadership propre, il est possible d’observer différents styles de leadership. Comprendre quel style de leadership est le plus approprié aux spécificités de sa personnalité permet de mieux se connaître pour mieux croître personnellement et professionnellement. Votre style de leadership décrit notamment la manière dont vous communiquez, comment vous appréhendez les personnalités professionnelles de votre équipe, et comment vous gérez les conflits.

Il est important de noter que si l’on se reconnaît dans un style de leadership plutôt qu’un autre, il est possible d’avoir recours à un autre style de leadership, ou plusieurs, si la situation le requiert. Certains styles de leadership sont plus appropriés et adaptés pour certains contextes ou situations. N’ayez pas peur d’y avoir recours !

LES STYLES DE LEADERSHIP

La plupart des leaders sont classés dans six grandes catégories de styles de leadership : participatif, visionnaire, coach, collaboratif, chef de file, directif.  Vous vous reconnaitrez probablement dans l’un de ces styles plus particulièrement. Toutefois, selon votre manière de gérer le stress ou les personnes ou situation que vous gérez, vous pouvez avoir recours à différents styles de leaderships.

Toutefois, quel que soit leur style de leadership préférentiel, les meilleurs d’entre nous s’inspirent du « leader serviteur » (en anglais : « servant leadership »).

  1. LEADER SERVITEUR

Quel que soit le style de leadership dans lequel vous vous retrouvez le plus, puiser dans celui du « Leader serviteur » est la meilleure des voies. Etre un leader serviteur consiste à utiliser son savoir-être et son savoir-faire pour servir le bien commun. Pour cela il faut en premier lieu comprendre sa vocation, ses talents innés et leur donner corps (tout un programme !). Cela peut se faire au bénéfice de son environnement de travail et professionnel, de la communauté, de la culture, ou d’enjeux plus globaux (il n’y a pas de hiérarchie). Développer une vision, d’abord pour soi puis pour son entreprise, est clé : cela conditionne les valeurs de votre entreprise, votre culture d’entreprise, ses succès et ses échecs.

Le « leadership serviteur » est le plus efficace, impactant, et inspirant de tous les styles de leadership. Il est le recours pour garder le cap dans l’adversité et les temps troublés. Il est le moyen pour apporter sa meilleure contribution aux autres et au monde. Devenir un « leader serviteur » doit être l’aspiration de chacun.

Pour développer votre leadership, partir de soi est le premier pas. Ensuite développez une vision forte, pour vous même et votre équipe, projet, ou entreprise. Puis identifiez celui des six styles de leadership auquel vous vous identifiez le mieux.

  1. LE LEADERSHIP PARTICIPATIF

Le leader participatif valorise la richesse des compétences, qualités, savoir-faire et savoir-être de ses équipes. Il cultive le consensus du groupe en posant des questions, recueille les opinions, et écoute attentivement les réponses. Le leader participatif a recourt à l’intelligence et la sagesse collective pour définir les prochaines étapes les plus appropriées, et ainsi permettre à chacun de développer la confiance en leur leader.

Ce type de leadership permet à chacun de s’exprimer et donc de se sentir valorisé, ce qui développe une énergie positive dans l’équipe. Surtout sur le long terme. A contrario, ce style de leadership n’est pas adapté en cas de crise ou de situation d’urgence. Il trouve ses limites lorsqu’il faut trancher rapidement. Parfois il faut savoir décider seul !

Mots clés: collectif, innovation, créativité.

Un exemple: nous avons tous en tête cette image du leader qui demande à son groupe de l’aider à décider. Il prend le temps d’expliquer les problèmes qu’il doit résoudre. Ainsi le contexte implique les collaborateurs et la décision prise est comprise et appliquée correctement. On décide mieux à plusieurs.

  1. LE LEADERSHIP VISIONNAIRE

 J.F. Kennedy, « We choose to go to the moon » speech (1962).

Le leader visionnaire excelle dans la capacité à trouver de nouvelles directions et à imaginer des solutions potentielles nouvelles. Celui-ci est doté d’une forte capacité d’abstraction et de pensée conceptuelle et est capable de visualiser des possibilités que d’autres ne voient pas encore. Bon communicateur et charistmatique, il donne du sens, délivre un “pourquoi”. Il est en général passionné, créatif et ouvert d’esprit et sa forme d’efficacité passe par sa force d’inspiration motivationnelle.

Le visionnaire conceptualise de nouveaux objectifs et idées mais il laisse à son équipe les rênes quant aux moyens pour arriver à l’accomplissement de cette vision qu’il partage. Il n’est pas à l’aise avec les détails. Dans une équipe, le visionnaire est clé mais sa spécificité souligne également l’importance de la présence d’autres styles de leadership. Pour créer une équipe multidisciplinaire, la capacité à formuler une vision doit d’accompagner d’une capacité d’exécution.

Mots clés: inspiration, motivation, charismatique.

 Un exemple : lorsqu’en 1962 le Président américain J.F. Kennedy donne aux Etats Unis sa vision de lancer une mission de faire marcher l’homme sur la lune, il crée la vision d’un futur que la majorité des américains ne pouvait imaginer. Il crée une image visible dans l’esprit de chacun.

  1. LE LEADERSHIP COACH

Noah et Tsonga (à dr.) lors d’un match de Coupe Davis contre la République tchèque, en 2016.  Martin Richard/Press Sports

Le leader coach cultive des relations profondes et authentiques visant à mieux comprendre les croyances, valeurs et espérances de chacun des individus de son équipe. Le leader coach guide plutôt qu’il n’ordonne, il fait grandir et rend autonome les équipes.  Il veut résoudre les problèmes et faire augmenter les performances des individus. Il s’attache à créer un environnement positif où les encouragements, le feed-back et la communication s’expriment librement.

Le coach est l’un de styles de leadership les plus efficaces dans certaines circonstances. Le leader coach passe beaucoup de temps et d’énergie avec chaque membre de l’équipe. Aussi, il peut parfois donner l’impression à certains d’être micro-managé.  Si vous vous reconnaissez dans ce style de leadership, n’oubliez pas de vous mettre en retrait de temps en temps et temps et de laisser respirer votre équipe.

Mots clés: autonomie, performance, apprentissage.

Un exemple: un très bon exemple de ce type de leadership est Yannick Noah. Préparateur mental de l’équipe de France de tennis, il est le capitaine ayant remporté le plus de titres de coupe Davis avec l’équipe de France, à savoir trois (1991,1996 et 2017). Il est particulièrement remarqué pour sa capacité à révéler à l’autre son potentiel, à l’écouter et à l’aider à prendre du recul. Il pose des questions, adapte son style aux besoins de chacun, est exigeant et positif avec son interlocuteur, et crée une dynamique collective.

  1. LE LEADERSHIP COLLABORATIF

En 1998, l’entraineur de l’équipe de France de football Aimé Jacquet et son équipe (crédit photo L’Equipe).

Pour le leader collaboratif, l’équipe passe toujours en premier. Ce type de leadership passe par la création d’une atmosphère de confiance et d’harmonie ainsi que des liens forts au sein du groupe. Il cherche à développer un sentiment d’appartenance en vue de développer la motivation.

Le leader collaboratif est adapté en période de stress ou quand le moral du groupe est au plus bas. C’est le style le plus adapté pour remobiliser et restaurer la confiance et l’harmonie, si elle est « cassée », dans l’environnement de travail. Et ce en vue de créer un impact sur la performance sur le long terme.

Certains collaborateurs très performants peuvent en revanche se sentir frustrés, cherchant un leadership plus exigeant et où l’on peut s’épanouir individuellement plus facilement. A l’inverse, ce style de leadership peut tendre à baisser les niveaux d’exigence auprès des moins performants. Il est important pour le leader collaboratif de ne pas oublier les impératifs de performance.

Mots clés: cohésion, partenariat, coopération.

Un exemple: un très bon exemple de ce type de leadership vient également du monde du sport. Entraineur de l’équipe de France de football, Aymé Jacquet a mené l’équipe à la victoire de la coupe du monde en 1998. Si son recrutement de joueurs fut bien sûr axé sur la performance, Aymé Jacquet a surtout privilégié le collectif à la collection d’individus. Créer le nous, la confiance, la cohésion, l’identité collective sont ses marques de fabrique. Il est l’exemple parfait de leadership collaboratif.

Ecoutez ici l’épisode du podcast Heroic People : “Etre un chef et un leader inspirant” avec l’ex-grand patron Olivier de Bosredon et Marc Baillet
  1. LE LEADERSHIP CHEF DE FILE

Photo by Jeremy Lapak on Unsplash

Le leader chef de file est de ceux qui agissent. C’est par l’action qu’il « mène ». Il se fixe des objectifs personnels élevés. C’est ainsi qu’il inspire les autres. Il donne le tempo aux équipes de travail et attend d’elle le meilleur. Ce type de leadership est adapté pour une équipe constituée de personnes motivées pas nature, performantes et orientées vers l’amélioration. Il est souvent rencontré dans les environnements « militaires ».

De tous les styles de leadership c’est celui qui s’appuie le plus sur l’autonomie, ce qui peut ne pas être adapté pour les personnes ayant particulièrement besoin d’être « guidées ». Le leader chef de file doit s’assurer que ses attentes soient raisonnables et que ses équipes soient dotées des compétences et ressources dont elles ont besoin.

Utilisé trop souvent, ce type de leadership peut également surmener certaines équipes et ne pas les stimuler positivement si elles ne se retrouvent pas dans les « standards » du leader chef de file.

Mots clés: excellence, minutieux, exigeant.

Un exemple : Jules César était connu pour ne jamais demander à ses soldats quelque chose qu’il pouvait faire lui-même. Il s’entrainait régulièrement au combat individuel avec ses hommes, prenait part aux activités quotidiennes, et se comportait comme le soldat qu’il voulait que ses hommes soient. En donnant l’exemple, il suscitait la motivation auprès de ses hommes et obtenait ainsi le meilleur d’eux-mêmes.

  1. LE LEADERSHIP DIRECTIF

Photo by Mark Leishman on Unsplash 

Le leader directif est celui que l’on rencontre souvent dans les films et les romans. « Fais ce que je dis, c’est moi le chef » est la phrase qui le résume le mieux. Il donne des directives et attend des autres qu’ils les exécutent sans poser de question.

Ce style de leadership est le plus adapté et efficace en situation de crise, quand des décisions doivent être prises rapidement, ou encore dans des situations où un « recadrage » s’avère nécessaire.

Sur le long terme ce style de leadership peut donner le sentiment aux équipes que leur avis ne compte pas et qu’ils ne peuvent pas contribuer à la marche du groupe et/ou aux objectifs. Dans de nombreux cas cela peut détériorer la motivation au travail. La motivation des équipes n’est pas un bouton sur lequel on appuie ; respect, attention et écoute en sont au contraire les principaux ingrédients.

Mots clés: exécution, autoritaire, résultat.

 Un exemple : on rencontre ce style de leadership typiquement dans des structures hiérarchiques très verticales telles que les administrations ou les corps d’armée militaires.

COMBINER LES STYLES DE LEADERSHIP

Il n’y a pas style de leadership meilleur ou plus noble qu’un autre. Le monde a besoin de tous les styles de leadership pour fonctionner et s’adapter aux situations variées, obstacles et défis. Pour découvrir vos talents innés, votre personnalité professionnelle et votre style de leadership préférentiel, il vous est possible d’avoir recours au test Map’Up.

Bien souvent, combiner plusieurs styles de leadership est le moyen le plus approprié pour résoudre une problématique.

Dans un contexte de planification stratégique, le dirigeant pourra, par exemple, puiser simultanément dans les styles visionnaire, coach et participatif. En cultivant des interactions humaines authentiques et sincères (coach), il développe une atmosphère harmonieuse propice à la collaboration (participatif), de laquelle pourra émerger une stratégie (visionnaire).

Explorer les différents styles de leadership est essentiel pour développer ses capacités professionnelles et comprendre comment diriger un projet ou une entreprise. Face à un jeu de solutions il est donc nécessaire de prendre en compte les avantages et inconvénients de chaque style de leadership et évaluer si la combinaison de deux, trois ou encore quatre styles de leadership est la plus appropriée pour vous aider à résoudre une problématique.

Sans oublier bien sûr, le « leadership serviteur ». Il est le plus efficace, impactant, et inspirant de tous les styles de leadership. Il est le recours pour garder le cap dans l’adversité et les temps troublés. Il est le moyen pour apporter sa meilleure contribution aux autres et au monde. Devenir un « leader serviteur » doit être l’aspiration de chacun.

Ecoutez ici l’épisode du podcast Heroic People : “Etre un chef et un leader inspirant” avec l’ex-grand patron Olivier de Bosredon et Marc Baillet

Lire aussi : 7 questions à se poser pour bien s’auto-manager

Par Marc Baillet

Références et sources : Etudes et recherches du chercheur en sciences sociales Daniel Goleman.

Suivez-nous sur : Medium  Linkedin  Facebook

A propos de Heroic People

Heroic People aide les individus et les entreprises à exprimer leur raison d’être, la façon dont ils peuvent inspirer les autres, et comment y parvenir. A travers du coaching, du leadership development, des contenus inspirants et son séminaire Libérer son Potentiel, Heroic People propose de surmonter toute inertie et/ou résistance. Pour pouvoir réaliser ambitions et projets avec leadership. Nous contacter : wendy@heroicpeople.fr